mercredi 24 octobre 2007

127° Grincements dans la machine égalité

L'actualité est pleine de grincements. Le sud de la Californie brûle, et bien sûr c'est horrible. Aussi toutes les caméras du monde regardent-elles avec consternation partir en fumée les villas des milliardaires. A 35 km au sud de San Diego, passe la frontière mexicaine. Là aussi, ça brûle, mais il n'y a que des pauvres qui habitent là, et un système de télévision nettement moins performant. Peut-être aussi des pompiers moins équipés? On en parle moins, en tout cas...

On a pu vérifier que les réfugiés dans les stades de San Diego ne manquaient de rien, c'est Arnold Schwartzenegger en personne qui s'est déplacé avec la télévision pour s'en assurer. Autre chose qu'à la Nouvelle Orléans où, lors de l'ouragan Katrina, les réfugiés manquaient de tout. Comme disait Pierre Jean Vaillard, l'argent ne fait pas le bonheur, mais il permet tout de même de choisir le genre de misère qu'on préfère.

Wimax est ce nouveau procédé qui devrait à terme remplacer le WiFi avec des performances infiniment supérieures. Boloré Télécom, prévoyant, en a acheté douze licences, au cas où…


Souvenez vous, Bolloré, ce n’est pas un inconnu…Il est entre autres propriétaire de ce rafiot sur lequel notre président était allé se prélasser quelques jours au large de Malte. Coïncidence…

Eh bien Boloré Télécom, soucieux de travailler à résorber la fracture numérique dont son ami Sarkozy a fait une de ses promesses électorales, va expérimenter son système sur quelques zones bien définies. Le Wimax portant à plusieurs dizaines de kilomètres, c’était l’occasion rêvée de désenclaver quelques coins de campagne encore inaccessibles au haut débit. (on dit « inéligible »).

Que nenni ! Les zones expérimentales seront le 8° arrondissement de Paris (Champs Elysées, Triangle d’Or, Grande Armée), Puteaux (les tours de la Défense) et Neuilly. (bourgade avoisinante).

Mais c'est à Lisbonne que s'est produit vendredi l'évènement qui m'a fait le plus grincer des dents. Et il est passé complètement inaperçu. Les 27 pays de l'union européenne ont signé un pré-traité censé sortir de l'ornière une Europe embourbée par les visées trop libérales des auteurs de la Constitution de 2005. Et c'est là qu'on a vu s'agiter les insupportables jumeaux Kaczinsky, qui ont refusé de signer la déclaration des droits fondamentaux, avec précisément en ligne de mire les revendications des droits homosexuels qu'en bons obsédés, ils voyaient débouler en force chez eux par ce travers.

Ils ont donc tenu à la lettre le discours des ayatollah, quand on leur reproche de massacrer les homos: « Nous ne pouvons pas protéger des choses contraires à nos traditions.. ». (Heureusement qu'ils ne sont pas anthropophages !)

Ce qui est à mes yeux absolument inadmissible, c'est que les 26 autres chefs d'état aient accepté une chose pareille. Qu'il puisse exister en Europe un pays qui ne respecte pas la charte des droits fondamentaux....Je rêve ou quoi? Il me semblait évident qu'il fallait dire à la Pologne « Vous reviendrez quand vous serez prêts ». Non, tout le monde, et notre Sarkozy en tête, qui aurait vendu n'importe quoi pour voir aboutir son projet, a trouvé qu'il s'agissait là d'un bon accord.

Le sort des gays polonais est une sorte de leit-motiv de ce blog. Ils ont tout essuyé, des gay pride interdites, remplacées au dernier moment par des défilés religieux (Cracovie, 2005), des lieux gays attaqués par des commandos de skinheads cathos (spécialité slave, il y en a aussi en Russie, notamment, ils sont orthodoxes mais c'est la même école), un secrétaire d'état à l'enseignement viré pour avoir fait traduire en Polonais une brochure du conseil de l'Europe relative à la lutte contre l'homophobie dans les programmes scolaires, etc...

Cette acceptation est d'autant plus scélérate que ce gouvernement polonais de crabes de bénitier a été balayé par les élections deux jours plus tard. Une forfaiture pour rien! Un porte-parole allemand, déjà, s'est défendu d'avoir sacrifié les gays polonais sur l'autel de l'Europe en prétendant qu'ils savaient que la majorité allait basculer en Pologne et que le refus ne serait pas maintenu. Paroles, paroles.

Je le trouve, moi, d'autant plus irresponsable d'avoir accepté qu'il était prévenu, attendu qu'il s'agit là d'un pré-traité dont la version définitive sera signée le 13 décembre. On pouvait attendre deux jours, non? Parce que l'argument qui consiste à dire que « le bien commun passe avant celui des minorités » est pour le moins dangereux. Je rappelle qu'Hittler et Staline l'ont utilisé, chacun de leur côté, à peu près à la même époque...

Nous savons maintenant à quel genre de scélératesse nous sommes exposés. On croyait cette époque révolue, eh bien non. Nos droits sont en solde, et leur prix n'excède pas deux jours d'appartenance de la Pologne à cette Europe qu'on nous fait tant miroiter. C'est bien, l'Europe, mais à quel prix?

Voilà nos gouvernants qui se penchent sur notre pouvoir d'achat. Il était temps, un peu plus et il fallait s'agenouiller avec une loupe façon Sherlock Holmes pour l'apercevoir. Le problème est que les gens qui s'occupent de « notre » pouvoir d'achat n'ont aucun problème avec le leur. A quoi bon inclure l'essence dans l'indice des prix quand on a une voiture de fonction?

En Suisse, l'UDC, un parti très égaré à droite, vient de ramasser 29% des suffrages aux élections fédérales, -record absolu pour le pays- avec un programme qui n'a rien à envier à celui de Le Pen. D'ailleurs, son sigle d'inspiration pastorale, ci-contre, annonce « la couleur », si j'ose dire. Expulser les « étrangers criminels ».... Tous ces gens broient du noir.

Et enfin, d'après Zdnet, le conseil des ministre italien a approuvé le 12 octobre un projet de loi qui exige que tout auteur d'un blog se déclare préalablement à l'autorité, obtienne (ou n'obtienne pas) un certificat qui devra figurer en ligne et paye une redevance, même s'il s'agit d'un blog personnel. Eh, les gars, vous m'aiderez ou je ferai de la pub? Pourvu que le sarkozisme, qui préfère faire payer les pauvres que les riches, n'en entende pas parler. Tu vois les gamins qui exhibent leur footballeur préféré et leur poisson rouge sur skyblog infliger un impôt à leurs parents?


.

2 commentaires:

Morts ou Vifs a dit…

De Linux à la Pologne homophobe, tu es toujours aussi clairvoyant. Merci !

Morts ou Vifs a dit…

De Linux à la Pologne homophobe, tu es toujours aussi clairvoyant. Merci !