lundi 11 février 2008

148° L'attaque des phobes et des clones

.


La scène homophobe internationale revêt des aspects très variés. Et les pays du tiers monde n'ont plus forcément l'exclusivité de la cruauté en la matière.


Ainsi, en Floride, une pétition a recueilli assez de signatures pour qu'un projet d'interdiction définitive de toute union homosexuelle légale soit proposée en référendum aux électeurs en novembre, en même temps que l'élection présidentielle.


Ainsi, à Paris, le tête de liste des verts dans le 16° arrondissement, une comédienne transgenre d'origine algérienne, attend le document régularisateur qui lui permettra de se présenter, et qu'on lui promet de semaine en semaine comme l'Arlésienne. Les élections approchent, Neuilly s'agite mais, étrangement, le coup de tampon promis n'arrive pas...


Ainsi, en Egypte, on arrête des séropositifs au prétexte qu'ils sont homosexuels, et on les enchaîne à leur lit d'hôpital après les avoir battus pour leur refus de signer une « reconnaissance d'homosexualité ». Ils ont été soumis par la police à « des test de sexualité » que les enquêteurs espèrent faire valoir devant un tribunal. L'homosexualité n'est pas délictueuse en elle-même en Egypte, mais une loi fourre-tout contre la débauche permet de persécuter à peu près n'importe qui, et est couramment utilisée à des fins homophobes.


Dom Kino St Petersbourg

Ainsi en Russie, l'homophobie latente, d'après les sondages, est passée de 47 à 85% en deux ans, conséquence de l'exaltation du nationalisme prôné par « Russie Unie », le parti de Poutine, campagne à laquelle vient s'ajouter la surenchère des églises orthodoxes à la suite des échauffourées de la Gay Prides de Moscou. Parallèlement, une querelle à propos du Festival du film gay de Saint Petersbourg enfle déjà dix mois avant l'ouverture de la manifestation. Les artistes officiels sont entrés en lice et suscitent une querelle des anciens et des modernes. Le cinéma Dom Kino où doit se tenir la manifestation est un lieu historique dont « la mémoire serait souillée par de tels spectacles ».


Dom Kino St Petersbourg

S'il ne compte que 400 places, il a été installé en 1952 dans un théâtre qui a connu les gloires de la vieille Russie. C'est là que furent montées certaines pièces de Tchékov et de Maïakovski. Affilié à « Europa Cinémas » sa programmation actuelle est pur « art et essai », et donne cette semaine un festival Jacques Tati.


Dom Kino St Petersbourg


Au Sénégal, des photos d'une fête de campagne présentée comme un mariage homosexuel par un journal en mal de rédactionnel a conduit à l'arrestation au faciès d'un grand nombre de fêtards, pas seulement des invités officiels, mais aussi des villageois qui s'étaient joint aux réjouissances. Ces personnes ont été détenues plus d'une semaine, certaines convaincues d'une prétendue homosexualité par une garde à vue « virile », avant d'être libérées sous la pression internationale. Au Sénégal, un homme qui a subi pareille infamie ne peut plus revenir dans son village...


En Jamaïque, dont on a déjà eu l'occasion de parler dans ce blog à propos de l'interdiction des concerts des chanteurs de reggae, qui chantent à peu près tous la haine et le meurtre des homos , une maison de Mandeville a été attaquée par un groupe de machos. Plusieurs blessés graves, un mort et un disparu.


En Australie, le gouvernement central vient d'invalider les dispositions pour une union homosexuelle qui avaient été promulguées dans deux régions. Le débat sur le sujet fait rage à la télévision en pleine période électorale, mais l'Australie est un des ces pays « pseudo-américains » ou rien ne se fait sans la caution des églises...


D'ailleurs, toujours en Australie, les lieux gay de Sydney sont l'objet depuis quelque temps d'attaques sauvages de bandes armées, et la police est accusée de ne pas intervenir. A l'origine de cette montée de violence, une pièce de théâtre qui mettait en scène un Jésus un peu trop gay au goût des baptistes locaux. La surenchère homophobe a fait sortir de l'ombre des commandos de skinheads qui trouvent là un consensus pour se livrer à des exactions homophobes. Les baptistes et autres réacs au pouvoir sont ravis, d'où ce laisser-faire... (C'est un peu la situation de Moscou avec les orthodoxes: en 2006, une boîte gay avait subi un siège en règle de 72 heures avant que la police ne se décide à intervenir...Et ce ne fut qu'à la demande des voisins, excédés par le désordre qui s'était installé dans la rue. Les gays pouvaient toujours appeler au secours...)


Les orthodoxes de Jérusalem, eux, veulent faire interdire « constitutionnellement » la Gay Pride afin d'en être définitivement débarrassés. Pour ce faire, le député du parti Shas Nissim Zeev compare l'homosexualité à la grippe aviaire.


En République Tchèque, premier pays de l'Est à avoir institué une union asexuelle, il n'y a que 500 couples déclarés au bout d'un an de légalisation. Débuts difficiles pour un pays qui connaît pourtant peu d'homophobes militants déclarés.


Par contre, à la surprise générale, à Cuba, le ministre de la Culture Abel Prieto a affimé son soutien au mariage gay et lesbien, qui n'existe pas encore. Or Abel Prieto est très proche du nouvel homme fort Raoul Castro.


L'Angleterre vient de refuser le visa à un imam notoirement homophobe (et antisémite), Youssef Al Quardaoui, qui était déjà tricard des USA depuis 1999 pour les mêmes raisons. Au moins, eux savent pourquoi ils expulsent les étrangers. Hortefeux devrait en prendre de la graine, au lieu de trancher à vif au milieu des familles.


On pend toujours en Iran et en Irak, et on décapite toujours au sabre en Arabie Saoudite, ce pays dont Sarko a félicité le roi Abdallah pour « ses progrès en matière de droits de l'homme » au cours d'un discours mémorable.


Au Zimbabwé, l'évêque Nolbert Kunonga, en révolte contre sa maison-mère, l'église anglicane, à cause de « sa tolérance à l'égard de l'homosexualité », vient de claquer la porte et de fonder un schisme, une petite entreprise indépendante, une vraie église bien homophobe comme il faut.

Mais comme il n'y a toujours qu'une seule cathédrale à Harare, l'office ne peut plus être célébré sans l'assistance des forces de l'ordre qui occupent l'allée centrale pour séparer les deux communautés.

Nolbert Kunonga est officiellement soutenu par le président Mugabé, 84 ans, militant homophobe, qui le présente comme son « père spirituel ».


Vanneste va bien, merci pour lui. Même pas un rhume. Il se prépare à l'élection de Tourcoing avec l'investiture assumée de l'UMP.



Sur un autre thème, et pour en revenir à nos affaires franco-franchouillardes, j'ai eu une réflexion sur la « productivité » de nos hommes politiques.


Parce que si nous avons l'habitude des promesses électorales pas tenues dans ce pays, notre président concentré superactif, lui, veut exceller dans une discipline bien plus périlleuse: faire le contraire de ce qu'il a promis.


Parce qu'honnêtement, plus il affirme hautement qu'il « fait ce pour quoi il a été élu », moins c'est vrai. D'ailleurs, s'il le dit si fort, c'est sans doute parce qu'il ressent le besoin d'en persuader quelqu'un. Et pas seulement les Français... lui-même, peut-être?


Il devait « être le président du pouvoir d'achat ». Jusqu'à présent, les retraités ont perdu 4 à 5%, les heures supplémentaires sont généreusement payées à +10% alors qu'elles étaient à +25% depuis 1936, et il essaie d'acheter les vieux écoeurés par sa vie de patachon en leur signant un chèque d'avance de 200€.


Là, il y a beaucoup à dire. D'abord, promettre 25% d'augmentation des minimums sociaux en 5 ans, ce n'est pas une avancée sociale comme il essaie de le faire croire, c'est juste ce que le coût de la vie l'obligera à faire de la façon la plus mécanique. Ensuite, limiter cette largesse aux moins de 813€ par mois, c'est une gesticulation qui laisse dans l'oubli les millions de Français qui en gagnent 814 ou un peu plus, qui se croyaient concernés par une mesure au bénéfice des petits revenus, et découvrent à cette occasion qu'on les a classés au nombre des nantis.


Et enfin, on n'achète pas les Français en général, et encore moins les vieux, qui ont à juste titre une fierté et risquent bien de considérer cette « avance » (car ce n'est qu'une avance) comme une tentative de corruption bien davantage que comme une mesure sociale efficace.


J'espère que « les vieux » vont démontrer dans l'urne à notre bonimenteur de l'Elysée que tout et tout le monde n'est pas à vendre, et que la politique ne sera jamais dans ce pays -en dépit de ses tentatives-, une affaire de cadeau bonus.


Encore du contre-productif: avec l'air de rien, on vient d'interdire en France la vente de poppers, dont les gays sont volontiers consommateurs. Voilà encore une mesure sur laquelle il va falloir revenir après avoir mécontenté tout le monde. A l'époque d'internet, les gays vont bien évidemment acheter par correspondance, et les marchés étrangers proposent des « arômes » beaucoup plus violents que ceux qui, justement, étaient jusqu'ici en vente en France. Voilà donc une mesure qui va encourager à la contrebande, et ouvrir le marché à des produit inconnus et non contrôlés. Bref, encore une réussite.


Regardez l'affaire de la plainte contre le site du Nouvel Obs. Quelle maladresse, sociale, de communication, politique, humaine... Quelle gaffe! Il s'est fait des amis, là, mini-lui. La semaine dernière, le Nouvel Obs papier titrait sur la sarkophobie, cette semaine il fait sa une sur le « président qui fait pschiit ». Ils ont mangé du cheval, au Nouvel Obs! Je crois qu'ils ne vont plus le lâcher...


Car le site internet du Nouvel Obs n'est pas un des phares de l'actualité de la toile. Honorable, certes, mais sans plus. Et dans ce site, une grande majorité de lecteurs s'attarde sur les articles politiques de fond, l'international, le social, les chroniques politiques, et zappent avec mépris le bavardage à propos de la couleur des dentelles des dames du palais, et les textos que leur envoie leur Don Juan. On s'en fout!


C'est dire que l'article objet du scandale serait sans aucun doute passé quasiment inaperçu s'il n'avait fait l'objet d'une plainte. Parce que, que Sarko écrive (ou n'écrive pas) en texto à son ex que « si elle revient, il annule le mariage et tout », on s'en moque éperdument. mais qu'un président de la république attaque un journal en correctionnelle, fait inédit depuis des décennies, ça transforme la taupinière en montagne.


Maintenant, toute la presse internationale sait que le président français poursuit des journalistes au tribunal, et du coup, elle veut évidemment savoir pourquoi.


Si le petit Nicolas voulait faire discret, il aurait peut-être du s'y prendre autrement. En tout cas, c'est mon avis et je le partage, comme disait Pierre Dac.


De plus, vu la teneur du message, et sans aucun souci de son authenticité ou de son caractère affabulé, -gardons nous bien de nous prononcer sur la question- tu imagines la bouse d'éléphant qui vient de s'abattre dans la lune de miel des tourtereaux de l'Elysée! Après un coup pareil, les relations ne peuvent plus être identiques à ce qu'elles étaient avant. Ça va pas le rendre plus zen que d'habitude, notre président Duracell... Il aurait mieux fait de pousser la crotte du chat sous le tapis que de la jeter dans le ventilateur. Y en a partout, maintenant: faites une recherche Google sur le texto de Sarkozy, et vous découvrirez qu'il faut aller au fin fond de la jungle pour trouver un village qui ne soit pas au courant!


« Sait pas ce qu'il veut, le gars » m'a dit ma concierge, qui a pourtant voté pour lui, en regardant le journal télévisé. C'était pas la peine de faire leur Grenelle de l'Environnement pour voter aujourd'hui une loi qui en annule les effets les plus remarquables. Même elle, a compris comment le pouvoir fonctionnait: en pilotage à vue devant les sondages et les faits divers. Une loi contre les chiens méchants le jour où ils mordent, une contre les pédophiles récidivistes le jour où ils tirent un coup de trop, un Grenelle de l'Environnement quand les écolos font trop de bruit, et un projet de loi réglementant la culture interdite du Monsanto 810 quand on perçoit une levée de fourches doublée d'une pression du lobby agro-alimentaire. Résultat: tout le monde est mécontent.



Le putsch de Neuilly


Il n'y a pas que dans les banlieues rouges que ça pète. On déplorait la désunion des socialistes, c'était faute de pouvoir s'épouvanter des luttes sanglantes du marigot droitiste. Ils veulent tous être à la tête de Neuilly.


Pierre Sarkozy (né en 1985)


Que voyons nous dans la conjuration?: Alien a fait des petits, et le naissain de crabes commence à se répandre dans le village natal. (Comme dans Cloverfield. N'allez pas le voir, c'est nul...) Je pense qu'on n'a pas fini d'entendre parler de ce nouveau Brutus qui, pour aiguiser ses jeunes dents, vient de vampiriser le protégé de son papa. Je ne sais pas où il ira, celui-là, mais je sens qu'il va falloir faire avec pour un certain temps. Même son père risque d'avoir du mal à le gérer!


Jean Sarkozy (né en 1987)


En tout cas, je préfère le regarder que l'écouter. On retrouve dans ses imprécations tout l'argumentaire de son géniteur, présentant ses oukazes comme des vérités naturelles, avec ce ton comminatoire et cette intonation suffisante qui vous impose son raisonnement en paquet cadeau, avec ruban pour offrir et allez vous faire voir si ça ne vous plaît pas.


Ben ça ne me plaît pas. Fort heureusement, je n'habite pas Neuilly.



Par contre, nous allons prochainement trouver sur notre route un obstacle contre lequel il convient d'ores et déjà de nous prémunir. Le débarquement du clone à Neuilly, ce n'est rien à côté des projets de révision de la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'état que notre superstitieux président n'a toujours pas abandonnés.


Comme cette révision nous est proposée par un homme qui reçoit les scientologues comme des chefs d'état, qui raconte que les ecclésiastiques sont mieux placés que les instituteurs pour enseigner la morale et que nous avons tous dans notre coeur un besoin de croire...on peut s'inquiéter.


Extrait du discours de Ryad:

...........
Finalement, le Dieu unique des religions du Livre.
Dieu transcendant qui est dans la pensée et dans le cœur de chaque homme.
Dieu qui n’asservit pas l’homme mais qui le libère.
Dieu qui est le rempart contre l’orgueil démesuré et la folie des hommes.
Dieu qui par-delà toutes les différences ne cesse de délivrer à tous les hommes un message
d’humilité et d’amour, un message de paix et de fraternité, un message de tolérance et de respect.

............




Outre les désordres que ça va occasionner (souvenons nous des illustres précédents), une mesure d'apprenti sorcier de ce genre risque de transformer notre pays en contrée où on ne peut plus rien faire sans coup de goupillon. Souvenons-nous de l'époque où Bush et Ben Laden s'engueulaient par déclaration télévisée interposée. Leurs discours respectifs étaient quasiment superposables, faisant tous deux appel à leur dieu pour écraser les fidèles de l'autre. Aux « Allah akhbar » répondaient les « avec l'aide de Dieu ». Les Français voudraient autre chose.


Rappelons que la loi de 1905 est justement faite pour respecter la liberté de chacun, mais surtout la liberté de ceux qui n'ont pas envie de se battre pour ça. L'éducation est et doit rester laïque et républicaine.


Préventivement, une pétition est ouverte sur le net, à laquelle je vous invite à ajouter votre nom:




www.appel-laique.org




Allez en paix.



.

2 commentaires:

buel a dit…

Je ne sais pas ou l'on va, mais on y va. Et il émerge, même dans les pays occidentaux, une certaine radicalisation des pensées. Comme si ce mouvement venait en opposition évidente, voir être le fruit, du besoin d’égalité, de tolérance, de liberté, dont l’humanité aspire. Les pensées deviennent extrêmes d’un coté comme de l’autre.
Pour ce qui est de NS, je pense que l'homme sait très bien ou il va. Rien n'est anodin.

Brethmas a dit…

Je pense que l'émergence des extrèmes ne résulte que de la pression exercée par le pouvoir dans l'autre sens.
Sous de Gaulle, le Parti communiste faisait 24%, et sous Mitterrand, le FN est monté à 20%.
A cet égard, Sarko, qui a digéré le FN, est un générateur d'extrème gauche sans pareil! Besancenot a de beaux jours devant lui.

Par ailleurs, le petit homme sait où il va, (encore que... ne va-t-il pas seulement "toujours plus haut"?)
mais il oublie qu'il n'est pas tout seul... Et que la France est aux Français, et pas encore à vendre.