lundi 15 juillet 2013

455° Le lobby gay a encore frappé.






Mes chers cons citoyens,

Je vous mettais en garde, il y a quelques jours, contre l'effroyable invasion de gays et autres LGBT dont notre beau pays est la cible.

D'aucuns m'ont traité de Cassandre, mes imprécations étaient pourtant prémonitoires : ces infâmes fornicateurs, qui s'insinuent par tous les trous dans notre société jusqu'à en agiter les organes les plus essentiels et les plus symboliques, ont osé, lors de notre fête nationale, parer la tour Eiffel, l'emblème phallique de notre belle capitale, des couleurs arc-en-ciel qui leur servent de signe de ralliement.




Pire, ils ont assorti cette ignominie d'un discours cosmopolite qui étend l'infâme égalité citoyenne qu'ils réclament pour leurs fesses à l'ensemble des hordes, tribus et ethnies diverses et bariolées qui, de jour en jour, par une action de sape et d'usure sans cesse renouvelée, tentent de pervertir l'admirable race gauloise qui fait la grandeur de ce pays.

Ainsi, ces voyous, non contents de réclamer l'égalité dans la fornication, exigent maintenant qu'elle soit appliquée à l'ensemble des religions, couleurs et différences dont ils déclarent s'enrichir.

Heureusement, nous, défenseurs des valeurs traditionelles de ce merveilleux hexagone, avons en commun un signe éclatant qui permet de nous reconnaître : la connerie.

Et cela, personne ne nous le prendra. On ne lâchera rien.

Alors, chers cons citoyens, brandissons très haut ces idéaux qui nous dirigent vers le néant auquel nous nous sommes voués corps et âmes, assumons cette volonté de mariner dans notre jus jusqu'à ce qu'il croupisse, bannissons de nos terres ancestrales tous ces soi-disant artistes qui prétendent se livrer à de la création, comme si la seule création qui vaille n'était pas la création de toute chose opérée par notre créateur, conservons à notre tour Eiffel la magnifique couleur caca foireux qui fait sa grandeur en toute circonstance et ne nous laissons pas abuser par quelques paillettes lancées par ces envahisseurs sodomites et bigarrés qui ont réussi à détourner à leur profit une fête qui nous est chère.




Nous avons déjà beaucoup donné, puisque c'est à cette révolution, que nous devons célébrer aujourd'hui malgré nous au risque de ne plus paraître français, que nous devons la mise à l'écart de notre sainte église, qui apporte à chacun de nous tant de plaisirs et de jouissances dans nos vies amoureuses. Alors, je vous le dis, étendons la lutte contre les minarets à l'éradication des tours Eiffel arc-en-ciel ; c'est la survie de notre valeur première, de notre connerie bien aimée, qui en dépend.

Jean-Marie, repasse moi la bouteille.

Alors, chers amis, portons un toast, pardon, une tartine, à notre idéal de merde, d'inégalité citoyenne, d'exclusion des plus faibles, et pour construire notre société, appliquons à la lettre le tri sélectif gentiment suggéré par nos ennemis écologistes.

Soyons fous, soyons barjots, rêvons à une société stupide et conne dont nous serions les rois.

A votre santé..



 *  *  *  *  *  *  *  *  *



Cet effet visuel était assorti, dans la bande sonore, du refrain d'Asimbonanga, de Johnny Clegg et Savuka. C'était donc en réalité un hommage à l'ancien président sud-africain Nelson Mandela.  l'Afrique du Sud avait été surnommée la «nation arc-en-ciel» par l'archevêque Desmond Tutu qui voyait dans ce symbole la juxtaposition des différents groupes qui composent la population du pays...






2 commentaires:

Anonyme a dit…

Certes, mais l'Afrique du Sud a adopté comme emblème national officiel un drapeau arc-en-ciel reprenant les couleurs gaies.

http://www.qweek.fr/2012/10/17/lafrique-du-sud-reconnait-officiellement-le-drapeau-arc-en-ciel/

http://www.stophomophobie.com/afrique-du-sud-le-drapeau-arc-en-ciel-reconnu-comme-symbole-national/

de Brethmas a dit…

J'ai précisé en note que l'allusion dans le feu d'artifice était un clin d'oeil à Nelson Mandela.
Merci d'avoir complété....
Ce qui n'a pas empêché certains homophobes de commencer un scandale, certes vite étouffé, sur le sujet.