mardi 26 janvier 2010

310° Confusion au service après-vente...



Monsieur Sarkozy semble toujours persuadé que l'important reste de communiquer comme un forcené, même lorsqu'on n'a rien à dire.

Cela ne vous est-il jamais arrivé d'être confronté à un service après-vente qui n'a rien à répondre aux désordres manifestes que vous êtes venus poser sur son comptoir?

Alors, ils font de l'auto-satisfaction: « Notre marque est leader du marché ». « Nous avons l'expérience sur ce produit ». « Nous allons trouver la solution ».

La solution, si monsieur Sarkozy l'a trouvée pour les gros salaires de ses copains Proglio et accessoirement celui de monsieur Bill Gates qu'il a défendus de toute sa hauteur, il ne l'a pas trouvée pour les 600 000 Français qui vont se trouver en fin de droits dans le courant de l'année. Ce n'est pas son monde. On n'a pas entendu le Fouquet's se plaindre de la crise et les frigos de l'Elysée sont toujours pleins.


Je n'espérais pas apprendre grand-chose en restant devant mon téléviseur. Voir le petit chose dans une émission organisée sur mesure par la chaîne du parrain de son fils, animée par l'érudit Jean Pierre Pernaut et la compétente Laurence Ferrari, ça invitait à aller au cinéma, non?

Alors, j'y ai été, voir « Complices ». Excellent policier français que je recommande vivement comme « mon film de la semaine ». Et puis, Cyrille Descours, vu la semaine dernière dans l'excellent "Petite zone de turbulence" de Michel Blanc, enfin tout nu dans de nombreuses scènes, est si joli...

Photo Pyramide distribution


Faut-il s'éterniser sur les non-dit et les non-annonces du petit « j'ai toujours raison », compter sur les « Français choisis par TF1 » pour rappeler les promesses non tenues, les rodomontades et autres tartarinades du petit échassier?

« Le chômage va baisser » ? C'est sûr, attendu qu'il devient de plus en plus difficile, même quand on est sans travail, d'être reconnu comme tel, labellisé "chômeur AOC", de posséder tous les critères, tampons, imprimés, formulaires, relevés, ausweiss et caractéristiques pour être comptabilisé, et compte-tenu aussi que même lorsqu'on figure sur ces listes précieuses, on peut en être radié du jour au lendemain d'un trait de plume de comptable excédé....

C'est ce qui va arriver à 600 000 Français cette année, actuellement chômeurs, et qui ne seront plus rien du tout par la disgrâce d'une radiation pour « fin de droits ».

Alors, oui. Le chômage ne va pas baisser, mais le nombre des chômeurs officiels, si. Et celui des SDF va augmenter d'autant. Mais c'est moins grave, attendu que ce n'est pas un « critère économique ». Les USA est le pays où il y a le plus de SDF et on le regarde toujours comme un pays riche.


Le débat sur l'identité nationale? A la trappe. Ce n'était pas une bonne idée. Les querelles de clocher n'apportent jamais rien, à plus forte raison les querelles de minaret.

La burqua? Le pouvoir est tenté de commettre la bêtise que les intégristes attendent pour hurler au martyre. La théorie du complot du front national tente bien les têtes « pensantes » de l'UMP:

Charles Martel étant décédé, qui va arrêter les hordes mauresques qui reviennent nous envahir?

C'est raisonner en dépit du bon sens: 95% des musulmans qui viennent vivre en France quittent leur pays justement parce qu'ils n'en peuvent plus des républiques islamiques, charias et atteintes aux droits et aux libertés de toutes sortes: ce ne sont pas eux qui vont les réinstaurer chez nous!

Mais on va insidieusement les assimiler de la façon la plus mensongère avec les 5% d'agités et d'intégristes pour justifier le racisme le plus bas, le plus bêtement populiste et le plus nauséabond. (pléonasme, oui, je sais...)

Comme si toutes les religions n'avaient pas leurs intégristes.


Tiens, à propos d'intégristes: parlons des intégristes belges. Cathos, ceux-là. Il y avait en Belgique un évêque de Namur illustre pour ses déclarations homophobes, Monseigneur Léonard. Personnage d'autant plus sulfureux que les rumeurs sur sa vie privée sont une véritable institution locale: elle serait très contraire à ses principes. Certes, ce ne sont que des rumeurs, mais quelles rumeurs!

Grâce à l'impulsion progressiste que le pontife directeur général de Rome insuffle à son entreprise, voilà donc notre Léonard récemment bombardé primat de Belgique.

Ça n'a pas traîné: dans l'émission « Contreverse » sur RTL-TVI le 24 janvier, le nouveau primat a comparé les homosexuels à des anorexiques. - « Sans pour autant dire que ce sont des anormaux »- a-t-il précisé.

Pour ce monseigneur, l'anorexie est donc une situation normale.

http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/243854/monseigneur-leonard-accuse-de-passivite-a-l-egard-d-un-pretre-pedophile.html

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/300251/2008/06/04/Non-lieu-pour-Monseigneur-L-onard.dhtml

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/societe/300820/-monseigneur-leonard-est-contre-les-preservatifs-l-avortement-et-l-euthanasie-


Aux Etats Unis, madame MacCain (le républicain battu par Obama) et sa fille ont participé à une campagne pour le mariage gay. Le papa reste opposant, mais, dit-il, respecte l'opinion de son épouse et de sa fille. Joyeuses soirées familiales en perspective.


Et en France, le lobby homophobe fait toujours des ravages. Un film pédagogique sur l'universalité des sexualités, destiné aux CM1 et CM2 est en train de perdre un par un les soutiens qu'il avait obtenus des institutions compétentes.

Or il ne s'agissait pas d'une tentative aventureuse de prosélytisme naïf, mais d'une véritable initiative pédagogique soutenue par le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Conseil Régional de Bretagne, les Conseils Généraux des Côtes d'Armor et du Finistère, la Ville de Rennes, la Ligue de l’enseignement 35, SOS homophobie, le Centre GLBT de Rennes et le Centre National de la Cinématographie. Du sérieux...


Eh bien non! Deux pétitions ont été organisées contre cette diffusion, accusant le court métrage de propagande et d'incitation à la débauche. Et sous les pressions des lobby intégristes menaçant d'ouvrir le débat en pleine campagne électorale, les reculades ont commencé...

Lire cet article édifiant.

http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actu&articleID=21249


Non seulement nous n'avons pas de politique cohérente en rien, mais nos édiles, tout en persistant dans leur certitude d'avoir raison en tout, n'ont aucune conviction et leurs opinions sont le jouet des pressions populistes les plus réactionnaires.

Le progrès version UMP est en marche.




2 commentaires:

Anonyme a dit…

Un peut long désoler article récemment paru dans Tétu comme quoi il n'y a pas que des vilains homophobe à droite si tenté qu'il faille encore le démontrer
Bien à vous AXEL

Les élus PS du Conseil général de l'Ariège menacent de se mettre en congé du parti, si Michel Teychenné, ouvertement gay, est maintenu sur la liste des candidats aux régionales. Un ultimatum motivé par l'homophobie, selon l'élu qui vidait son sac hier devant la presse.
Élu socialiste de l'opposition municipale à Pamiers, l'ancien député européen Michel Teychenné sera-t-il le seul représentant LGBT a figurer sur une liste PS/PRG dans la région Midi-Pyrénées? C'est lundi 8 février, premier jour pour le dépôt des noms, que la réponse sera dévoilée. Il avait été investi en Ariège en position éligible, à la troisième place, mais pour l'heure, il a été écarté de la liste rendue publique par le socialiste Martin Malvy, président sortant du Conseil régional. Michel Teychenné estime que le président PS du Conseil général de l'Ariège Augustin Bonrepaux est à l'origine de ce tour de passe-passe. Le premier vote des militants a été dissout, abusivement selon lui, et une nouvelle liste soumise au vote et approuvée.
Un recours plus tard, Teychenné a finalement été rétabli à sa place par la convention nationale du PS. Or, les élus du Conseil général menacent de se mettre en congé du parti si cette décision est appliquée.
Le silence de Martin Malvy pousse Michel Teychenné à alerter la presse sur l'homophobie d'Augustin Bonrepaux, lequel annonce aussitôt un dépôt de plainte pour diffamation. Au même moment, dans un communiqué, le Collectif contre l'homophobie de Montpellier rappelle la condamnation du président du Conseil général de l'Ariège par le tribunal administratif de Toulouse, le 27 octobre dernier, pour avoir refusé à un gay vivant en couple un agrément d'adoption, en dépit des avis favorables des services compétents.
«Je me suis tu pendant longtemps»
Hier, mercredi 3 février, Michel Teychenné s'exprimait à Toulouse lors d'une conférence de presse dans les locaux de la fédération socialiste de la Haute-Garonne, où étaient conviés les militants LGBT qui le soutiennent. Devant la poignée de journalistes présents, il a été très clair: «Augustin Bonrepaux ne me supporte pas. Pendant mon mandat de député, j'étais interdit de séjour dans son canton. Je me suis tu pendant longtemps, jusqu'à aujourd'hui. Je pense qu'il s'agit d'homophobie silencieuse: pour lui, les gays sont faits pour travailler dans le domaine de la culture et pour vivre dans le Marais, mais pas pour être élus en Ariège. Il y a sa difficulté à me parler et à me regarder en face, et des propos qui m'ont été rapportés. J'espère que sa plainte pour diffamation ira jusqu'au bout parce que j'ai beaucoup de choses à dire, j'ai l'intention de lever le voile sur un certain nombre de comportements. Si j'ai manifesté en Europe où j'ai laissé des vestes dans les gays-pride interdites, ce n'est pas pour me faire discriminer en Ariège!»
Il précise toutefois qu'en quinze ans de militantisme, il n'a pas été confronté à l'homophobie au sein du parti. Mais il dresse tout de même ce constat: «La fédération PS [de l'Ariège] est relativement sous tutelle du groupe socialiste au Conseil général, où il détient 18 sièges sur 21. Des gens de pouvoir régalien tentent de s'opposer à ma candidature que j'estime légitime. Je dénonce un mur!» Au passage, il note l'absence de femmes siégeant dans cette assemblée –«un cas unique en France»– et le non renouvellement des élus. L'intéressé admet que le combat qu'il mène aujourd'hui dépasse celui d'un simple siège. «Tout est à faire pour les LGBT en Midi-Pyrénées, où ces problématiques sont classées dans le cadre du développement durable. J'attends donc de Martin Malvy qu'il adresse un message fort aux LGBT en appliquant la décision de la convention nationale.»

de Brethmas a dit…

Oui bien sûr, il y a des cons partout.
Ceci dit,; le PS est un parti qui a une discipline et un sens de l'honneur:

depuis la publication de Têtu, la fédération de l'Ariège a été recadrée et Teychené maintenu sur la liste.
De même que Frêche, qui avait été exclu en 2007 vient d'être déchu de son investiture au risque de perdre une région.

Lorsque l'UMP aura rayé de ses membres et de ses investitures Vanneste, Douillet et autres imprécateurs homophobes connus et bien en place, et aura écarté de la liste Pécresse les boutinistes et les villiéristes qui y figurent en place éligible, elle pourra parler de lutte contre l'homophobie sans faire rigoler les honnêtes gens.

http://next.liberation.fr/article/les-casseroles-misogynes-et-homophobes-de-david-douillet

http://www.lepost.fr/article/2009/11/04/1775097_quand-david-douillet-se-moquait-des-tapettes.html

http://www.rue89.com/2009/11/13/vanneste-etale-son-homophobie-a-la-television-125893