lundi 10 novembre 2008

210° De l'usage de l'humour en politique.

.


On brille avec ce qu'on peut, certains préfèrent les Rolex, d'autres le bronzage. C'est sur ce critère très significatif pour lui que le signor Berlusconi a tenu à marquer sa sympathie pour Obama, ce jeune homme beau et bronzé, avec lequel il espère entretenir les meilleures relations.




Reconnaissons que, dans la science difficile de la gaffologie, notre guignol de l'Elysée a infiniment plus de classe que le bouffon de la piazza Colonna. Comme il ne boit pas une goutte d'alcool, il nous épargne les infâmes blagues de comptoir dont le cavaliere pourrait faire un livre, et se contente des apostrophes de trottoir avec lesquelles il tente de se rapprocher de ses électeurs, juste en invitant quelques pauvres cons à se casser sous peine de nettoyage au karcher.


Question communication, notre Sarkozy apparaît également beaucoup plus doué que son concurrent transalpin, puisqu'il parvient à maîtriser les médias simplement en copinant avec leurs propriétaires et en leur offrant quelques mannes publicitaires avec notre argent, alors que son challenger a été obligé de les acheter un par un de ses propres deniers pour en devenir le maître.


C'est ça, la classe.


Pourtant, on continue à craindre l'injure et la contradiction dans les allées du pouvoir.


Ainsi, le sénat voudrait étendre à un an au lieu de trois mois actuellement le délai de prescription pour les faits de diffamation, d'injures et de provocation diffusés sur le net.


http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39384752,00.htm?xtor=EPR-100


Avec une petite nuance: cette mesure ne vise pas les sites de presse institutionnels et autres médias « traditionnels ». (C'est quoi, « traditionnel » ?)



Ainsi les journalistes « professionnels » (donc salariés, « contrôlables »,) pourront continuer à écrire ce qu'ils pensent, ou au moins ce qu'ils peuvent penser sans se faire virer, mais pas les blogueurs ni les sites comme Rue89 ou autres organes d'information spontanés, trop indépendants ou fâcheusement libertaires. A petit pas, on va vers la chinoiserie du contrôle de la liberté d'expression.


Au chapitre des autres enfilades furtives du plaisir et autres glissements progressifs et apparemment indolores, inscrivons cette loi qui permet à tout un chacun de travailler jusqu'à 70 ans.


Rassurez-vous, braves gens, ce n'est pas obligatoire! Ouf? Que non! Pas ouf! Danger, justement !


Car même facultatif, cette nouvelle limite va servir progressivement d'assiette au recalcul du taux plein jusqu'au moment où cet âge, toujours administrativement facultatif, deviendra pécuniairement obligatoire pour bénéficier d'une retraite à un niveau décent. Le bon peuple n'aura rien senti, et il l'aura dedans jusqu'à l'os. Vous m'excuserez de cette périphrase d'inspiration berlusconienne, mais elle est parfaitement à l'image de l'élégance du procédé.


Surtout que cette mesure est d'autant plus illusoire lorsqu'on sait que la moitié des salariés ne parvient plus à 60 ans en situation d'emploi, et que ce sont les mêmes qui les jettent à 55 ans de leurs entreprises qui ne veulent plus les assumer à nouveau qu'à partir de 70, espérant sans doute qu'ils auront l'élégance de mourir de faim pendant cette période de total abandon.


Je rappelle qu'ils se sont payé le luxe de supprimer, l'an dernier, la « dispense de recherche d'emploi » jusqu'ici octroyée aux plus de 57 ans, qui se retrouvent donc assujettis à la nouvelle règle « deux refus = fin de droits d'assedic ». On se plaignait de trouver des SDF de plus en plus jeunes. Ces mesures iniques vont dramatiquement faire remonter la moyenne d'âge de la catégorie...



Et pour finir par là où nous avons commencé, par le mauvais goût qui semble la marque de fabrique de l'humour de droite, un petit regard à « PS Academy »


http://www.psacademy.fr/


petit pastiche dont la virtuosité informatique paraît la seul force, parce que, question effet comique, ça ne dépasse pas le niveau de la tarte à la crème, et dont ils propagent la pauvre rigolographie jusque sur les sites gay, - je l'ai trouvé sur rezog.com...

http://www.facebook.com/group.php?gid=31133569420

http://fr-fr.facebook.com/people/Brice_Lebegue/660677720


En suivant les liens qui invitent à joindre le groupe facebook du même nom, on tombe sur Brice Lebègue, qu'en suivant, on retrouve sur la liste des Jeunes Populaires de l'UMP ... de Neuilly, - on reste en famille- dont voici le bulletin de vote,


version html:

http://209.85.135.104/search?q=cache:Q6ygo5qt7cUJ:web.mac.com/jeunespop92/Les_Jeunes_Populaires_du_92/Actu/Entr%C3%A9es/2008/7/11_R%C3%A9sultats_des_%C3%A9lections_des_CNJP_files/Elections%2520CNJP.pdf+brice+lebegue&hl=fr&ct=clnk&cd=10&gl=fr


et version pdf, (plus lisible):

http://web.mac.com/jeunespop92/Les_Jeunes_Populaires_du_92/Actu/Entr%C3%A9es/2008/7/11_R%C3%A9sultats_des_%C3%A9lections_des_CNJP_files/Elections%20CNJP.pdf


Si ces jeunes gens bien propres sur eux tentent d'avoir de l'humour et ne font que du populisme, il leur manque par contre au plus haut point le sens de la prospective politique.


Car la rupture du PS dont ils se gobergent m'apparaît comme la résurrection du phénix qui aura dans quelques années raison de leur arrogance.


Le génie de Sarkozy pour faire gagner la droite a été d'en avoir fait « une droite décomplexée ».


Seule une gauche décomplexée pourra en venir à bout, et c'est cette gauche de gauche qui est en train de naître des décombres du plus ancien parti de France.



Rira bien qui rira le dernier...


Dernière minute:


Etalage d'ignorance et d'incompétence, amalgames douteux et procédés moyennageux:

Monsieur Gérard Longuet, ancien de la "bande à Léo" doit trouver qu'on ne parlait plus assez de lui. Alors, il essaie... d'assimiler homosexualité et pédophilie. On fait ce qu'on peut...

http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actu&articleID=18644



.

.


Aucun commentaire: