jeudi 22 février 2007

85° Petites horreurs ordinaires


Suite à mon article précédent, Windows Vista est déjà l’objet d’attaques en règle, et je pense que ce n’est qu’un début. Comme on ne peut à ce jour, et pour longtemps je crains, croiser aucun autre antivirus avec le « Defender » maison, il y a un trou dans le système.

Extrait de l’alerte « Secuser.com ». :

(abonnez-vous aux lettres d’information de ce site, c’est gratuit.)

RESUME :
Un défaut de sécurité a été identifié dans les logiciels antivirus et antispywares de Microsoft. L'exploitation d'une erreur dans le composant Microsoft Malware Protection Engine peut permettre à un individu malveillant de prendre le contrôle à distance de l'ordinateur de sa victime ou à un virus de s'exécuter lors de l'analyse d'un fichier PDF piégé.

LOGICIEL(S) CONCERNE(S) :
Microsoft Windows Live OneCare
Microsoft Windows Defender
Microsoft Windows Defender x64 Edition

Microsoft Windows Defender in Windows Vista
Microsoft Antigen for E
xchange 9.x
Microsoft Antigen for SMTP Gateway 9.x
Microsoft Forefront Security for Exchange Server
Microsoft Forefront Security for SharePoint

Bref, toute la nouvelle gamme de produits.

Vista, c’est un peu comme un pétrolier à simple coque. Et comme c’est un produit Microsoft, il est bien entendu la cible de tous les bricoleurs de la planète qui voudraient un internet libre et gratuit. Affaire à suivre… de loin.

* * *


Sites de rencontres et liberté des putes

Dans un autre domaine de la lutte contre les parasites, il y a une contre-attaque des « pouvoirs religieux » contre la liberté débridée de se rencontrer qu’offre internet. Afin d’éviter à leurs blanches brebis de faire des mauvaises rencontres, et de se mélanger avec des moutons noirs aux queues trop fourchues, ils ont créé « leur » site de rencontre, un truc bien de chez eux pour se rencontrer « entre chrétiens ».

http://www.bigchurch.com/go/f3924

.
Ils y ont mis les moyens, car le site est signé « Global Alphabet », une entreprise de conception de sites web de Palo Alto, (Californie) qui a conçu des sites très important, Friend Finder International par exemple, et qui ne travaille pas pour des clopinettes…

Dès la page d’ouverture, on est dans le bain : homme cherche femme, ou femme cherche homme. Le logiciel ne propose pas d’autre alternative. Les gays, out !

Par contre, les Américains ont toujours un problème de géographie, mais ça porte aussi atteinte à la crédibilité des candidatures proposées. Car j’ai du mal à croire que ce sont les impétrant(e)s eux-mêmes qui ont rempli leur profil ainsi :

Dans les dix premières prises au hasard, je trouve en effet:

Living in Yentsing, China, Provence (PACA), France

Living in Paris, Pays de La Loire, France

Living in Monaco, Centre, France

Living in Tourcoing, Bretagne, France

Living in Trassbourg, Centre, France.

Bon, pas grave, on n’est pas client, de toute manière. Parce que, comme vous le supposez, ce n’est pas gratuit. Au passage encore, je suis surpris des sommes d’argent que les Français sont capables de mettre dans un site de rencontre. Le site le plus visité en France, Meetic, (qui est également international) a fait l’objet d’un reportage sur France-Info le mois dernier. J’ai donc été me rendre compte : ça coûte la peau des fesses : de 29,99 à 54,90 € par mois suivant les fonctions dont vous voulez bénéficier. Presque aussi cher que les putes !

A propos de putes, admirez l’enchaînement de qualité radiophonique, la semaine dernière, Stéphane Bern dans son Arène de France s’était mis en tête de débattre de « Faut-il poursuivre les clients des prostituées ». Et le public lui a cassé les dents. Bien fait !

.
L’émission commence avec un « sujet », un petit reportage préparé par l’équipe maison, d’une mauvaise foi sans égale. Si les téléviseurs n’avaient pas été aussi chers, j’aurais jeté mes chaussures dans le mien. « Bien évidemment, pour faire disparaître la prostitution, il faut poursuivre les pervers qui… ».

Dans les invités pour la prohibition, il y avait quelques suffragettes dont l’aspect et le discours à eux seuls justifiaient qu’on aille aux putes en courant: de vrais remèdes à l’amour. On avait aussi trouvé un jeune homme et une jeune fille prostitués qui « avaient eu une enfance malheureuse » et acquiesçaient volontiers au discours qu’on leur dictait que c’était à cause de cela qu’ils en étaient venus à la prostitution. Moi, tous ceux que je connais ont eu une enfance normale, mais des journalistes à problèmes ont du attirer des putes à problèmes, je suppose.

Heureusement, dans le camp des défenseurs des libertés, il y avait peu de monde, mais du lourd : l’acteur Philippe Caubère qui a redéfini le rapport entre la pute et son client, réhabilitant le mot putain dans toute sa poésie, réintégrant ces rencontres dans leur contexte social, et rappelant qu’il faut ne faut pas se tromper d’ennemi. C’est aux proxénètes qu’il faut faire la guerre, pas aux putes ni à leurs clients, que ce commerce était la rencontre de deux misères qui s’entr’aidaient, la misère sociale d’un côté et la misère sexuelle de l’autre, et que vouloir s’attaquer aux clients, c’est comme s’attaquer aux pauvres au lieu de s’attaquer à la pauvreté. Ce n’est pas parce qu’il existe du vin frelaté qu’il faut interdire le vin.

.
Et il y avait un resplendissant « Maîtresse Nikita », qui ne parle de lui qu’au féminin bien qu’il soit père de trois enfants dont le plus âgé, en atteignant sa majorité, est devenu proxénète malgré lui au regard de la loi puisque bien qu’étudiant bien rangé, il vit « des revenus de son père »… Maîtresse Nikita maîtrise parfaitement son sujet, sans doute aussi bien que ses clients, et l’équilibre du débat lui doit beaucoup.

Et enfin, on a vu la tronche de la député(e) suédoise qui a fait voter la loi dans son pays. A la voir, on pense malgré soi que c’est par pure jalousie qu’elle a voulu priver d’orgasme toute une population. Passé cette mauvaise pensée, force est de constater qu’elle ment comme elle respire, et même comme elle pompe l’air, attendu qu’elle déclare que cette loi est très appréciée dans son pays alors que 1° elle y est très contestée –sondages à l’appui- tant dans son existence que dans son application, 2° elle a acculé à la misère, voire à la délinquance toute une tranche de population qui tirait d’honnêtes revenu de ses prestations érotiques, 3° elle a déclenché de nombreux drames familiaux en faisant arrêter des hommes mariés, et 4° elle a généré, comme toutes les prohibitions, un marché noir qui se déroule sur des bateaux ancrés au large, hors des eaux territoriales, - donc incontrôlable - ,et que l’on peut gagner grâce à un système de navettes qui les relie à la côte toutes les heures.

Stéphane Bern a donc fait voter son public, comme il est de tradition dans sa stupide émission. Après un dernier rappel à la morale, les urnes parlent : 80% contre la pénalisation ! Soucieux d’atténuer cet échec, Bern en berne fait voter les femmes : environ 70% contre. Nouvel échec. Il veut zapper le vote des hommes, le public l’exige : 83%. Nous sommes toujours dans la même tranche d’opinion, et Bern a toujours la même tronche de cake faisandé. Rentrez vous bien ça dans la tête. Non, c’est non. Les empêcheurs de baiser ne passeront pas. Et à notre époque de solidarité associative, les mal-baisés ont trouvé des défenseurs.

Rappel d’un site à visiter pour ne plus rien ignorer de la chose:

http://www.lesputes.org/home.htm

* * *

Et si on parlait un peu de la campagne présidentielle ?

D’abord : Je me suis amusé à compiler les sondages des élections précédentes. Depuis 1974, jamais le favori de janvier n’a été l’élu de mai.

Ensuite, comme souvent, le carriérisme personnel occulte les vrais enjeux politiques. A droite, Eric Besson (qu’effectivement personne ne connaissait avant qu’il ne s’en aille) démissionne en citant nommément dans sa conférence de presse d’adieu les grands éléphants dont il estime trahis l’esprit et la doctrine. Cela cache deux vérités : D’abord, souvenons nous de la réussite desdits pachydermes en 2002, et ensuite, Ségolène a clairement annoncé qu’aucun d’entre eux ne serait appelé dans son gouvernement si elle est élue. Alors, leur problème est de continuer leur carrière quoi qu’il arrive à l’Elysée et à Matignon: Pour Strauss Kahn, puisque ce ne sera pas lui, il lui importe de rester député du Val d’Oise, et président de la communauté d’agglomération « Val de France ». Laurent Fabius, lui, n’a plus d’autre préoccupation que de se faire réélire député de Seine Maritime.

.
Pareil à droite : Les 27 membres du groupe parlementaire de l’UDF se disent que la vie, leur vie va devenir bien difficile lorsque Bayrou, qui a toujours bêlé au centre mais brouté l’avoine à droite, devra négocier des circonscriptions pour les législatives après une victoire de Sarko qu’ils estiment possible.

Aussi les moins courageux se sont-ils rapprochés du manche pour être sûr de ne pas heurter l’enclume : Baguet, Blanc et Santini ont déjà fait allégeance à Joe Dalton. Tant pis pour les idées. Pour Santini, la mairie d’Issy les Moulineaux, la députation du même lieu et la présidence de la communauté d’agglomération Arc de Seine paraissent autrement plus importants que l’étripatouillage final sur le perron de l’Elysée, et justifient de se placer à l’abri des concessions de partage des circonscriptions pour les législatives.

Voilà les petites grandeurs de notre vie politique…

N’oubliez pas d’aller voter quand même, si possible pour un candidat qui a des chances d’être élu(e)…

* * *


Alerte rouge


.
D’après des recoupements d’articles d’agences de presse spécialisées et de militants des droits de l’homme, il sévirait actuellement en Irak un véritable « nettoyage ethnique » visant les homosexuels. D’après Ali Hilli, militant LGBT Irakien en exil à Londres, des milices religieuses ont infiltré la police et le gouvernement et se sont emparées de fichiers d’homosexuels. Elles débarquent chez eux la nuit, les enlèvent et les font disparaître. Il faut remonter à Himmler pour trouver un ratissage homophobe aussi systématique. L’homme ajoute que ce massacre est suffisamment visible pour ne pas pouvoir se commettre hors de la connaissance du gouvernement irakien.

Enfin, il est rendu possible, et même encouragé par l’attitude des principaux belligérants occidentaux, la Grande Bretagne et les USA qui refusent d’accorder le statut de réfugié aux gays irakiens qui, d’après eux, ne sont pas en danger.

Il faudrait peut-être manifester quelque part pour obtenir qu’on accueille enfin ces réfugiés ??? Allons-nous assister à ce massacre en silence ?






Aucun commentaire: