mercredi 8 novembre 2006








68° Sale temps pour les homophobes.




Après les ennuis de Monsieur Anatrella – (art. n°66) et le retour masqué de Christine Boutin travestie en petite sœur des pauvres (6
7), c’est aux Etats-Unis que les tantes méchantes passent de mauvais quarts d’heure.

Il est vrai que depuis ce matin, les bonnes nouvelles affluent du grand bazar outre-atlantique. Bush a perdu sa majorité au Sénat et est en passe de la perdre à la chambre des représentants. Certes, la guerre en Irak est la principale cause de cette désaffection du public pour son va-t-en-guerre préféré, mais la succession de scandales sexuels auxquels les églises américaines ont du faire face depuis quelques années a certainement contribué à effaroucher l’électorat pudibond du simplet de la maison blanche.
.
Or on connaît le mécanisme réactionnaire qu’emploient les républicains pour faire venir à eux les culs-bénits de l’Amérique profonde : lutte contre l’avortement, contre le mariage gay et contre toute forme de disposition fiscale appropriée, soutien des ligues pour la virginité jusqu’au mariage, et même obligation de l’enseignement du créationnisme (*) jusqu’à l’université.

(* créationisme : théorie de la création du monde en 7 jours suivant la bible, réfutant toute théorie évolutionniste de type Darwinien).

C’est dire que la multiplication des scandales
sexuels dans le clergé n’a pas aidé les républicains à rassurer cette Amérique profonde qui semble ne pouvoir vivre qu’en serrant les fesses.

Pourtant, les associations pour l’abstinence jusqu’
au mariage y sont nombreuses et subventionnées par le gouvernement républicain et combattues par les démocrates :
Abstinence Clearinghouse
http://www.abstinence.net
Pink Abstinence card, etc..

Les gouvernements républicains de certains états y subventionnent également sous couvert d’éducation sexuelle, des revues à vocation pédagogique, voire médicale, qui sont en réalité de virulents vecteurs d’homophobie :
http://nsrc.sfsu.edu/HTMLArticle.cfm?Article=164&PageID=51

Du coup, on a même vu un conducteur de b
us de Minneapolis refuser de conduire son véhicule parce qu’il portait une publicité pour le « Lavender Magazine », un magazine local branché qui affiche sur les bus depuis un an, mais avait fait ce jour là une couverture un peu trop métrosexuelle à son goût !


Or voilà maintenant que des « scandales homosexuels » émaillent le monde politique. Scandales à l’Américaine, car
il semble que l’âge des « adolescents » jouisseurs, qui sont tous carrément adultes les exclut de toute qualification pédophile, encore qu’il existe de nombreux américains qui prétendent que toute relation sexuelle avant le mariage est une atteinte à la pureté des enfants !

Il y a quelque temps, le pauvre Mark Foley, un parlementaire républicain engagé contre l’exploitation des enfants a dû démissionner parce qu’il avait échangé des emails de texte sans images avec un garçon à partir de ses seize ans. C’est la nouvelle définition de l’attentat à la pudeur outre-atlantique : il n’y a plus besoin de se voir, s’écrire est un acte coupable. Les tourtereaux ont pourtant platoniquement attendu cinq ans avant de se rencontrer et de consommer leur dévorante passion. « La victime » était âgée de 21 ans lorsque la chose a enfin eu lieu !!! C’en est trop pour le puritanisme américain : on ne saurait être sénateur républicain et avoir une vie privée autre que bon père de famille.

Mais le clou du spectacle est l’imparable accusation qui vient de s’abattre sur le pasteur Ted Haggard, Président le l’Association Evangélique Nationale (NAE)

Ted Haggard était un responsable évangélique important, et la NAE une organisation chrétienne ultra-conservatrice qui a beaucoup milité pour la victoire du président Bush en 2004. En 20
05, le magazine Time classait ce pasteur parmi les 25 plus influents leaders évangéliques. Son église revendique 30 millions de membres dans le pays.

Voilà tout ce qui reste du site du bonhomme, qui était un brûlot anti-gay et anti tout, d’ailleurs.

Ted Haggard était un militant homop
hobe très actif, si actif qu’un certain Mike Jones, prostitué homosexuel de …49 ans , (j’ai bien écrit 49 ans, ce n’est pas une faute de frappe !!) qui ne s’intéressait pourtant pas à la politique a fini par le reconnaître comme un de ses clients alors qu’il apparaissait à la télévision dans une diatribe hypermoraliste et violement homophobe.

Ecoeuré par tant de mauvaise foi, celui
que les médias américains appellent « le jeune homme » est allé s’ouvrir à une association militante qui n’a pas hésité à outer l’écclésiastique pour le mettre hors d’état de nuire.

Encore un qui pensait, comme Himmler et Anatrella, qu’il détournerait les soupçons de sa personne en militant contre ses semblables.

Alors, avis à tous nos amis travailleurs du sexe ; dont je rappelle le site en tous points remarquable, dont la photo ci-contre est extraite :

http://www.lesputes.org/


Amis putes, visitez d’urgence la page suivante :

http://v2.e-llico.com/article.htm?articleID=13829&rubrique=dossiers

et vérifiez bien si aucun des individus qui y sont représentés ne figure dans votre clientèle….

Cela ferait bien avancer le schmilblick de notre communauté..




Aucun commentaire: